Top

Qu’est-ce qu’un retard de développement ?

retard de développement définition

Qu’appelle-t-on retard de développement de l’enfant ? Quand parle-t-on de retard global ? Qui peut identifier une retard ? Que faire si l’on suspecte un retard chez son enfant ?

Qu’est-ce que le retard de développement de l’enfant ?

On parle de retard de développement quand un jeune enfant a un retard dans plusieurs domaines.

  •  Le retard de développement concerne les jeunes enfants. A partir d’un certain âge (6, 7 ou 8 ans, les avis diffèrent), soit l’enfant a rattrapé son retard, soit un diagnostic plus précis peut être posé : troubles de l’attention, déficience intellectuelle, « DYS », etc.
  • On ne parle de retard de développement que lorsque le retard est présent dans plusieurs domaines (développement moteur, cognitif, affectif, relationnel ou du langage). Les enfants ne développent pas tous les domaines de manière linéaire et synchrone. Ainsi souvent un enfant qui marche tard aura développé son langage avant les autres. Donc quand le retard touche un seul domaine, on va laisser à l’enfant le temps de « rattraper ». S’il ne rattrape pas, on détectera souvent un trouble spécifique dans le domaine concerné par le retard (par exemple un trouble DYS).
  • On parle de retard global de développement quand le retard est très significatif et touche presque tous les domaines de développement.
  • Si le retard est léger, on parle de décalage dans les acquisitions.

Comment repérer un retard de développement ?

Un retard de développement peut être repéré à des âges très divers et par différentes personnes :

  • Les parents sont bien souvent les premiers à s’inquiéter que leur enfant ne suive pas les étapes attendues pour son âge.
  • Le pédiatre a un rôle de prévention et d’alerte vis-à-vis du retard de développement.
  • Parfois ce sont les personnes qui gardent l’enfant (assistante maternelle, puéricultrices en crèche) qui, habituées à voir évoluer d’autres enfant, constatent un décalage.
  • Enfin, le retard peut être constaté à l’école maternelle. A l’école, non seulement les instituteurs sont habituées à voir évoluer d’autres enfants, mais en plus les évaluations amènent une comparaison entre les enfants.

On peut trouver des repères quant aux acquisitions attendues aux différents âges : http://www.cpe-estrie.org/shared/File/developpement%20de%20l’enfant%20_tableaux.pdf

Que faire quand on suspecte un retard de développement ?

  • Tout d’abord, si on soupçonne un retard, il ne faut pas hésiter à en parler. Un généraliste, un pédiatre ou un centre de PMI peuvent vous rassurer ou bien vous orienter vers des examens appropriés. La perception du retard varie énormément d’une personne à l’autre. Comme dans la population en général, il y a des médecins optimistes et des médecins pessimistes ! L’une ou l’autre attitude n’est pas meilleure. Ce qui compte c’est que vous, parent, soyez en phase avec ce qui vous est dit. Aussi, si votre généraliste ne s’inquiète toujours pas que votre enfant ne marche pas à 20 mois, alors que vous cela vous empêche de dormir, prenez un second avis…
  • Une fois le retard avéré, des examens vont vous être proposés : par exemple un bilan psychomoteur avec un psychomotricien, un bilan au CAMSP auprès d’un pédiatre spécialiste du développement de l’enfant, une IRM du cerveau pour voir si le problème est neurologique, des analyses génétiques, une audiométrie si le problème porte sur le langage, …
  • Cette période d’examens peut être anxiogène : ne restez pas seul, parlez-en avec votre entourage. Et ne culpabilisez pas, vous n’y êtes pour rien.
  • Une fois les analyses, examens, bilans effectués, si le retard est confirmé, on vous proposera probablement un accompagnement pour votre enfant avec des séances hebdomadaires (orthophonie, psychomotricité, etc.). Un enfant qui a un retard a un grand besoin d’être stimulé, accompagné et surtout encouragé. Après toute la phase d’examen, ce sera réconfortant pour vous de « passer à l’action » !

N’hésitez pas à venir partager vos questions sur notre forum et à nous rejoindre sur notre page Facebook.

A LIRE ÉGALEMENT :

 

,

Soyez le premier à commenter.

Laisser un commentaire