Top

Retard psychomoteur : comment choisir un vélo ou tricycle ?

véloFaire faire du vélo à Tortunette est parfois un défi alors il est important de mettre toutes les chances de son côté. Tricycle, draisienne, vélo, comment choisir le matériel qui sera le plus adapté ?

Comprendre le défi

Avant de mettre votre enfant sur un vélo, il faut comprendre le défi que cela va représenter pour lui. En effet, faire du vélo demande plusieurs choses :

  • de la force dans les jambes et les mains, pour pédaler et freiner,
  • de la coordination pour pédaler,
  • de l’équilibre pour tenir sur la selle (même avec 3 roues),
  • une bonne perception de l’espace pour orienter le guidon.

Afin de ne pas mettre votre enfant en échec, assurez vous de ne lui proposer un vélo ou un tricycle qu’une fois qu’il sait courir et monter les escaliers en alternant pied droit et pied gauche.

Bien choisir le vélo

L’offre de draisiennes, tricycles et vélos et vaste. Voici les critères à considérer.

  • La taille

Les tricycles et draisiennes sont souvent conçus pour des enfants de 2-3 ans et au-delà il vaut mieux passer sur un vélo avec des roulettes. En effet, pédaler sur un vélo trop petit demandera beaucoup plus de force à votre enfant. Il existe des vélos de (relativement) grande taille (16 ou 20 pouces) sur lesquelles on peut ajouter des stabilisateurs ou petites roues.

  • Le poids

Le poids est un critère important si votre enfant est hypotonique. Les draisiennes en bois et les draisiennes évolutives sont souvent plus lourdes que les draisiennes classiques. Souvent, plus le vélo est évolué (vitesses, porte-bagage…), plus il est lourd.

  • La selle

Certains tricycles ont une selle large ou enveloppante et un  harnais ou une ceinture, qui facilitent l’équilibre et sont sécurisants pour l’enfant. On peut aussi acheter séparément des selles avec dossier.

selle avec dossier

  •  Les pédales

L’une des difficultés pour l’enfant peut être de maintenir les pieds sur les pédales aussi la présence de cales-pieds peut aider. Sinon, des sangles de types « straps » peuvent être ajoutées.

  • Les freins

Freiner peut être difficile si votre enfant manque de force dans les mains, aussi il peut être judicieux de tester la résistance des freins. Sur les modèles pour les plus petits, souvent il n’y a pas de freins mais un système de rétropédalage qui permet d’arrêter le vélo quand l’enfant arrête de pédaler.

  • Les accessoires

Certains vélos et tricycles comportent une canne qui permet de les pousser et parfois aussi de les diriger (on tourne ma poignée de la canne et le guidon tourne). Le plus souvent, quand on pousse le vélo avec la canne, on entraîne les pédales. Cela peut donc permettre à l’enfant d’apprendre dans un premier temps le mouvement de pédalage avant de l’effectuer par lui-même. Sur les vélos des plus grands, on peut fixer une canne d’apprentissage (conçue pour faciliter la transition sans stabilisateurs).

canne

Pour finir, n’oubliez pas le casque. Bonne balade !

Soyez le premier à commenter.

Laisser un commentaire