Top

Retard de langage : connaissez-vous l’AAC (Augmentative and Alternative Communication) ?

Augmentative alternative communication AACL’AAC – Augmentative and Alternative Communication – est un terme générique pour désigner l’ensemble des méthodes permettant de compléter ou de remplacer le langage oral lorsque celui-ci est difficile. Que recouvrent ces méthodes ? Comment les mettre en œuvre auprès d’un enfant qui a un retard de langage ?

Les méthodes de l’AAC (Augmentative and Alternative Communication)

L’AAC a vocation à compléter ou remplacer le langage oral, par exemple dans le cas d’un retard de langage mais aussi quand il y a des troubles de l’attention et de la communication. Elle est toujours de prime abord envisagée comme temporaire et ne gêne pas le développement du langage quand celui-ci est possible. Il existe plusieurs types de méthodes :

Les signes et gestes

La langue des signes peut être introduite quand l’enfant peine à produire ses premiers mots (elle est parfois introduite chez les très jeunes – méthode Baby Signs – pour faciliter la communication avec un bébé qui n’est pas en âge de parler). Au démarrage, les signes reflèteront exactement les mots parlés (par exemple dans le cadre de la méthode Makaton), contrairement à la Langue des Signes Française qui a sa syntaxe propre.

Le recours aux images ou pictogrammes

Pour aider l’enfant, il est aussi possible de mettre à sa disposition des images ou pictogrammes qu’il désignera pour vous faire passer un message.  Ces images ou picto peuvent être d’un accès plus facile pour un enfant car les signes demandent une bonne motricité fine.

Les images ou pictos peuvent être d’abord présentés sur un simple cahier. Lorsque le retard de langage persiste, l’utilisation des pictos se fait sur des communications de plus en plus élaborées (phrases construites). C’est pourquoi des logiciels et tablettes ont été développées pour permettre une communication enrichie. Ils permettent une sélection de pictos parmi un nombre important. Pour construire des phrases, ils peuvent permettre de suggérer des mots (par exemple si je choisis le picto « manger », l’outil va me suggérer les pictos des aliments que j’utilise le plus souvent). Certains appareils ont aussi une fonction permettant d’énoncer les éléments choisis, remplaçant ainsi la parole orale. Les outils les plus élaborés convertissent du langage écrit en langage parlé (mais on n’en est pas là avec nos Tortunettes).

ouitl aide communication azahar

Comment aider un enfant avec un retard de langage avec l’AAC ?

Vous pouvez aider votre enfant qui a des difficultés de communication en vous posant les questions suivantes :

A-t-il un vraiment un retard de langage ? Nous vous renvoyons à l’article http://lestortunettes.com/identifier-retard-de-langage/

Quelles sont les choses que votre enfant aimerait pouvoir réclamer ? C’est la base de la plupart des méthodes d’AAC. Et c’est ce qui va faire que cela va fonctionner ou non. Pour introduire l’une des méthodes, il est important de trouver comment motiver votre enfant. Listez 3 ou 4 choses que votre enfant aimerait pouvoir réclamer : son doudou, sa tétine, dormir, un gâteau, un biberon… Prenez les en photo et mettez les sur un « cahier de communication » (un cahier quoi). Lorsque votre enfant râle/chouine/se plaint/boude/… bref, lorsqu’il semble frustré (mais avant qu’il hurle car il n’aurait plus l’attention nécessaire), montrez lui le cahier et pointez chaque objet l’un après l’autre, en énonçant le mot associé, pour l’amener à montrer ce qu’il veut. Il faut être patient car cela peut prendre un bon moment avant que les premiers résultats apparaissent.

A-t-il une motricité suffisante pour faire des signes ? Là aussi, la motivation de l’enfant sera clé. Repartez des choses que vous avez identifiées comme pouvant faire l’objet d’une demande de sa part. Utilisez systématiquement le signe lorsque vous dites le mot. Au bout d’un moment (soyez patient, là aussi ça peut être assez long), votre enfant va essayer de faire le signe. S’il y parvient même très approximativement, vous pouvez introduire un nouveau signe.

Le Makaton peut-il l’aider ? Le Makaton est une méthode qui associe les signes à des pictogrammes pour déclencher le langage oral. Pour en savoir plus : http://lestortunettes.com/methode-makaton/

Est-il déjà parfaitement à l’aise avec plusieurs pictos ? Si c’est le cas, et que le langage oral tarde toujours à venir, peut-être pouvez-vous réfléchir à un outil de communication augmentée (voir les liens ci-dessous).

 

Pour en savoir plus :

Les signes :

Pour trouver des signes issus de la LSF, vous pouvez consulter le dictionnaire vidéo : http://www.sematos.eu/lsf.html

Vous pouvez également utiliser les très belles illustrations réalisées par une maman pour sa fille : http://www.leplaisirdapprendre.net/

Les pictos :

L’APEI propose une banque de données de pictos : http://www.pictofrance.fr/Picto.aspx/accueil

Le Makaton :

Nos articles sur le Makaton : http://lestortunettes.com/?s=makaton&submit=Rechercher

Le site officiel du Makaton : http://www.makaton.fr/

Les outils de communication augmentée :

Ces outils étant fréquemment proposés aux enfants autistes, la liste la plus complète des outils d’aide à la communication se trouve sur autisme.fr : http://www.autisme.fr/?page_id=129

 

Découvrez nos livres adaptés aux enfants qui ont des difficultés de langage et de prononciation :

imagier du T et du D - couv - spirale imagier du M et du N - couv - spiraleimagier du B et du P - couv - spirale

Imagier des tous premiers sons - couv - spirale comptines simples et simplifiées - couv - spirale Abécédaire - couv - spirale

 

,

2 réponses Retard de langage : connaissez-vous l’AAC (Augmentative and Alternative Communication) ?

  1. ftt87 12 juillet 2016 at 13 h 53 min #

    Je viens de démarrer un cahier de communication pour ma fille qui a un retard de langage. J’ai acheté sur hoptoys le cahier à scratchs, très pratique. Mais je ne sais pas encore si c’est mieux de mettre des photos ou des dessins dedans…

    • munico 8 mars 2017 at 13 h 51 min #

      Si elle en est capable, lui proposer 1 image et un picto avec un objet préféré (peluche, jouet) ou une gourmandise qu’elle apprécie.Lui faire la proposition des 2 (image et picto )avec l’objet ou l’aliment et lui demander de vous montrer.Elle pourra s’approprier le support visuel idéal au niveau compréhension .

Laisser un commentaire