Retard de langage : votre enfant est-il à l’aise avec la motricité de sa bouche ?

A-t-il sucé son pouce ? Mis des jouets à la bouche ? Sait-il souffler ? Tirer la langue ? Gonfler ses joues ? Si vous répondez non à l’une de ces questions, votre enfant peut avoir besoin de travailler la motricité de sa bouche. Ce travail porte sur ce qu’on appelle les praxies bucco-faciales.

 

A quoi servent les praxies bucco-faciales ?

Les praxies conditionnent la motricité de la bouche. Ce sont elles qui permettent de positionner correctement la langue et de produire le souffle de façon à produire les sons. Lorsque les praxies sont difficiles, voire impossibles (on parle d’apraxie), cela impacte grandement le langage.

Comment travailler les praxies bucco-faciales ?

En faisant des grimaces !

Mettez vous avec votre enfant devant un miroir et commencez à faire des grimaces. Incitez votre enfant à faire de même. Si c’est difficile pour lui, commencez par des choses simples : faites le poisson en ouvrant et en fermant la bouche, ouvrez et fermez les yeux, souriez puis boudez, etc. Si votre Tortunette est à l’aise, vous pouvez compliquer l’exercice : tirez la langue, devant puis sur les côtés, gonflez les joues, soufflez, faites un bisou en l’air.
Il existe des jeux de carte dont le principe est de reproduire des grimaces. Parmi eux, Mimiq est assez accessible :

mimiq

On peut aussi proposer une petite séance de gym de la bouche (vous reconnaîtrez la musique de votre cours de fitness !) :

 

En travaillant le souffle

voir notre article dédié ici

En orthophonie

Si votre Tortunette a des difficultés d’articulation des sons, votre orthophoniste pourra pratiquer différentes techniques de rééducation visant à développer la motricité de la bouche : exercices avec des abaisse-langues, massages de la bouche avec des embouts vibrants de type Z-vibe, divers exercices de souffle etc.

No comments yet.

Laisser un commentaire