Top

Retard de langage : faut-il adopter un « parler bébé » ?

parler-bebeLes experts sont formels : pour développer le langage de l’enfant, il ne faut pas utiliser un langage de bébé ! Mais qu’en est-il pour nos Tortunettes dont le langage tarde à venir ? Ne faut-il pas parfois simplifier le langage pour leur faciliter les choses et leur permettre de communiquer ?

Simplifiez vos phrases

Le premier enjeu dans la construction du langage est celui de la compréhension. Sans se mettre à parler en oubliant toute grammaire & conjugaison (« moi donner toi yaourt »), on peut s’efforcer de faire des phrases simples lorsque l’on s’adresse à l’enfant :
– faites des phrases courtes (sujet/verbe/complément),
– simplifiez les concepts (par exemple un « yaourt » peut dans un premier temps désigner toute une panoplie de desserts lactés…),
– essayez d’être constant (par exemple, un « tee-shirt » ne s’appellera pas « maillot » le lendemain et « tricot » le surlendemain…) et faites en sorte que l’entourage suive…,
– parlez de choses concrètes.

 

Ne reproduisez pas le « parler bébé »

Votre enfant ne manquera pas de déformer les mots qu’il prononcera (« un yayourt », « la woitu », le « tamion »…). Cela ne veut pas dire qu’il a besoin que vous les prononciez comme lui pour les comprendre. Cela veut simplement dire qu’il n’a pas encore la capacité d’en reproduire la prononciation parfaitement. Pour qu’il acquiert progressivement la bonne prononciation, il faut donc s’attacher à prononcer le mot correctement. Inutile cependant de le reprendre : »non, on ne dit pas « watu », on dit « voiture » », mais répétez devant lui le mot, comme pour lui confirmer que vous avez compris : « tu veux la petite voiture ». Lorsque certains sons peinent à sortir, vous pouvez insister dessus lorsque vous prononcez le mot : « vvvvoiture ». N’hésitez pas dans ces cas là à vous mettre en face de l’enfant de façon à ce qu’il voit votre bouche : une partie de l’acquisition de nouveaux sons passe par l’imitation.

 

Acceptez quelques mots simplifiés pour lui permettre de communiquer

Le langage tardant à venir à nos Tortunettes, il est des situations dans lesquelles on aura simplement besoin de leur permettre de communiquer. Par exemple, lorsque mon fils est entré à l’école, son prénom était trop difficile à prononcer pour lui. Afin qu’il puisse néanmoins répondre quelque chose à la question « comment tu t’appelles », nous avons commencé à l’appeler en lui donnant un surnom qu’il avait de grandes chances de pouvoir prononcer. Après quelques semaines, il a effectivement répété le surnom et pouvait ainsi « parler » de lui en utilisant ce surnom. C’était bien moins joli que son prénom mais ça lui a permis de s’exprimer durant sa première année d’école.

Ainsi, il nous semble qu’utiliser quelques mots de langage dit « bébé » lorsque cela permet à l’enfant de s’exprimer est justifié. Par exemple, on peut apprendre les mots « dodo », « bobo » ou encore « pipi » et « popo » à un enfant qui a un retard de langage. Ce sont des mots que tout le monde comprend, simples à prononcer et qui lui permettront de communiquer des choses parfois importantes…

 

Une réponse à Retard de langage : faut-il adopter un « parler bébé » ?

  1. Calouve 16 août 2015 at 14 h 30 min #

    Bonjour, je suis assez d'accord avec ce que tu écris. Je pense que quand on parle d'éviter de parler bébé, c'est surtout d'éviter l’extrême, en ne parlant qu'en langage bébé, sans apporter de nouveau vocabulaire.
    Selon moi, il faut suivre leur développement, avec je pense toujours une longueur d'avance : quand l'enfant en est au stade des mots mis bout à bout sans trop de construction, il faut faire des phrases simples. Quand il commence à faire des phrases simples, il faut les enrichir petit à petit.

Laisser un commentaire