Top

Retard de langage : quelles difficultés et quelle approche ?

difficultés langageL’apprentissage du langage nécessite des compétences très diverses. Aussi quand votre enfant a un retard de langage ou des difficultés de communication, il faut commencer par identifier ce qui est en cause.

Difficultés de prononciation

Les difficultés de l’enfant qui a un retard de langage peuvent porter sur la prononciation. Les difficultés peuvent être de différents niveaux :

  • absence totale de certains sons dans son langage. ex : le « amion » pour le camion
  • remplacement de certains sons par d’autres sons proches. ex : « le tamion »
  • oubli de la première ou dernière syllabe. ex : « mion » ou « téti » pour « tétine »
  • simplification de sons complexes (double consonnes) : ex : « page » pour « plage »

A noter que ces différentes « difficultés » sont à mettre en relation avec l’âge de l’enfant. Voir notre article : http://lestortunettes.com/identifier-retard-de-langage/

QUE FAIRE ?

  • Répéter correctement le mot « écorché », en insistant sur la prononciation : « Tu veux le CAmion, c’est ça ? »
  • Ne pas demander à l’enfant de redire le mot correctement (« non, on dit CAmion »), au risque de le braquer.
  • Lui lire des mots avec des sons proches afin qu’ils s’approprient ces sons (c’est l’objectif de nos imagiers par sonorité)

 

Difficultés à construire des phrases

Chez un enfant qui a un retard de langage, l’association de 2 puis plusieurs mots tarde à apparaître. Mais la difficulté à construire des phrases se traduit également par :

  • une difficulté à employer les pronoms (je/moi/mon/le mien),
  • une difficulté à mettre les mots dans le bon ordre,
  • une difficulté à comprendre les adverbes, notamment ceux de lieu (devant/derrière/dessous/…) et de temps (tout à l’heure/hier/…),
  • des difficultés à conjuguer les verbes,
  • des contre-sens dans la compréhension.

QUE FAIRE ?

  • Là aussi, reformuler ce que l’enfant exprime en employant la bonne formulation : « Ce que tu veux dire c’est « C’est MON doudou qui est SOUS le lit », c’est ça ? »
  • Utiliser les formules qui posent problème le plus souvent possible.
  • Faire des phrases simples et courtes.

 

Difficultés de vocabulaire

Le vocabulaire de l’enfant qui a des difficultés de langage est plus restreint. Cela entraîne en outre des difficultés de compréhension.

QUE FAIRE ?

  • Utiliser des livres pour étendre le vocabulaire, en expliquant les mots compliqués rencontrés.
  • Reformuler régulièrement ce que l’enfant exprime en enrichissant sa phrase : « On va chez mamie » « Oui, nous allons chez ta grand-mère, nous allons prendre la voiture et nous passerons par l’autoroute ».
  • Utiliser les nomenclature Montessori : http://lestortunettes.com/nomenclature-montessori-travailler-lexique/

 

Difficultés de communication

Parfois les enfants qui ont un retard de langage ont également des difficultés de communication :

  • problèmes d’attention,
  • difficultés à percevoir les messages non verbaux (ton de la voix, …),
  • difficultés à respecter les règles d’échange : attendre que l’autre ait fini de parler pour répondre, …,
  • difficultés à contextualiser.

QUE FAIRE ?

  • Se mettre bien en face de lui pour lui parler.
  • Exprimer clairement ses ressentis, éviter les sous-entendus.
  • Le questionner puis reformuler ce qu’il dit pour compléter avec des éléments de contexte utiles.

,

Soyez le premier à commenter.

Laisser un commentaire