Top

Montessori, Freinet, Steiner : les écoles alternatives sont-elles adaptées aux enfants avec retard ?

écoles montessori freinet steinerLorsqu’on a une Tortunette à la maison, son entrée à l’école maternelle nous pose pas mal question. L’enfant va-t-il s’adapter, va-t-il réussir à suivre ? Il peut être tentant de l’inscrire dans une école alternative car celles-ci ont la réputation de mieux respecter le rythme de l’enfant. Est-ce la bonne solution ?

Montessori, Freinet, Steiner : en quoi consistent ces pédagogies ?

Deux points communs à ces différentes pédagogies :
– d’abord le mélange des âges : les classes mélangent des enfants de tous niveau au sein d’un cycle (de 3 à 5 ans en maternelle)
– ensuite la part laissée au jeu libre : la différence majeure entre une journée dans une classe maternelle classique et une classe Montessori, Freinet ou Steiner, c’est la durée des temps de jeux libres, c’est-à-dire où l’enfant choisit ses activités et est peu guidé par l’adulte.

 1/ Montessori

La pédagogie Montessori est fondée sur le fait que chaque enfant progresse à son rythme et chacun a des « périodes sensibles », périodes qui sont favorables à certains apprentissages. Il faut donc laisser l’enfant jouer aux jeux qui l’intéressent et il progressera tout seul. Pour cela, un matériel pédagogique spécifique est mis à disposition. Ce matériel est souvent auto-correcteur : il n’y a qu’une manière de l’utiliser correctement. C’est en général du matériel en bois de bonne qualité. L’accent est mis sur l’apprentissage au travers du toucher. Ce matériel ainsi que les quelques activités de groupe proposées permettent de débuter les apprentissages qui seront consolidés au CP : prémisses de l’écriture, de la lecture, des mathématiques et même de l’anglais.
L’ordre règne dans les classes Montessori : les enfants apprennent jouer calmement et à ranger après chaque jeu.

2/ Steiner

L’ambiance des écoles Steiner est beaucoup plus familiale. Elle ressemble un peu à la salle de jeu des grands-parents lorsque tous les petits cousins sont réunis pour un week-end. Là aussi les enfants sont assez libres dans leurs jeux. En revanche, les jouets mis à disposition sont beaucoup moins sophistiqués. La pédagogie Steiner met l’imagination au centre du développement de l’enfant. Ainsi plus les jouets seront rudimentaires, plus les enfants auront le loisir de s’inventer un univers.
Les temps de regroupement sont dédiés à des comptines et histoires, les histoires étant généralement racontées sans support visuel pour que l’enfant imagine les scènes.
Les enfants participent s’ils le souhaitent à la préparation du repas qui est assurée par la maîtresse et celui-ci est pris en classe.
Aucun apprentissage « pré-scolaire » (écriture, mathématiques, …) n’est proposé.

3/ Freinet

Les écoles Freinet sont les plus proches de l’école classiques. Elles mettent l’accent sur le sens donné aux apprentissages, sur l’autonomie et le travail en groupe. Elles fonctionnent ainsi avec de petits projets décidés et menés par les enfants et au cours desquels l’enseignant va introduire des apprentissages très similaires à ceux de l’école classique. Par exemple, les enfants produisent un journal de classe qui leur donne les prémisses de l’écriture. Ils montent des spectacles et travaillent les décors (graphismes), les dialogues (langage), etc. Dans ces activités, les enfants disposent d’un éventail très large de possibilités : par exemple, les matériaux disponibles pour le graphisme sont très divers.

Ces pédagogies conviennent-elles à des enfants qui ont un retard de développement ?

Il n’y a bien sûr pas une réponse unique à cette question. Voici cependant quelques éléments de réflexion.

Les avantages des écoles maternelles alternatives :

  • Elles respectent le rythme de l’enfant et ne le contraignent pas à suivre tel ou tel apprentissage. Les écoles Steiner excluent même tout apprentissage « pré-scolaire » (écriture, maths, …) qui met souvent en difficulté nos Tortunettes.
  • Elles offrent souvent des classes avec un petit nombre d’enfants.
  • Elles mixent les âges au sein de la classe, ce qui peut avoir deux effets bénéfiques : d’abord l’entraide qui peut exister entre petits et grands et ensuite le fait que l’enfant se sentira peut-être moins en décalage par rapport à un groupe de référence puisque ce groupe est hétérogène par nature…
  • Souvent, les écoles alternatives ne prévoient pas d’évaluation de l’enfant, ce qui peut éviter que l’enfant se sente en échec.

Les inconvénients des écoles maternelles alternatives :

  • Elles laissent à l’enfant l’initiative de sa progression. Cela peut ne pas convenir à nos enfants qui ont un grand besoin d’être stimulés pour progresser.
  • Les écoles Steiner ne préparent pas les enfants aux apprentissages scolaires du CP. Or le CP n’est pas une étape facile pour un enfant qui a un retard de langage ou un retard psychomoteur…
  • Ces écoles sont souvent payantes (sauf Freinet) et ont un coût non négligeable.
  • Il semblerait qu’il soit plus compliqué d’obtenir une AVS en école privée.

Pour en savoir plus :

  • Un livre très complet, qui explique également le fonctionnement des écoles primaires, collèges et lycées :
Montessori freinet steiner

Un reportage dont une partie porte sur une école Montessori :

Un reportage (court) sur l’école Freinet :

, ,

2 réponses Montessori, Freinet, Steiner : les écoles alternatives sont-elles adaptées aux enfants avec retard ?

  1. Les Tortunettes Admin 28 juin 2015 at 20 h 43 min #

    Merci pour cette référence "A Min". En parlant de compétition, beaucoup d'écoles "classiques" réfléchissent maintenant à une manière plus soft d'évaluer les enfants mais l'évaluation reste tout de même la règle dès la petite section. Un peu rude pour des enfants de 3 ans et encore plus pour nos Tortunettes !

  2. A Min 25 juin 2015 at 17 h 47 min #

    "C'est souvent dans des contextes de handicap que les grands inventeurs de la pédagogie active ont été amenés à bousculer la pédagogie traditionnelle. Confrontés à des situations difficiles, face à des enfants qui “n'entraient pas dans le moule” pour une raison ou pour une autre, ils ont été amenés à inventer des pratiques qui respectent mieux la différence de chacun, tournent résolument le dos à une compétition drastique et inutile, écoutent l'enfant, ses besoins, ses atouts, ses faiblesses, ses goûts, ses rythmes, sa forme originale d'intelligence et de communication. Et ce qu'il y a de formidable, c'est que cela souligne le fait qu'on ne peut pas compartimenter les enfants : cette pédagogie marche pour tous " du site : http://ecole-vivante.com/handicap.html

Laisser un commentaire