Top

Pourquoi si peu de livres pour nous, parents d’enfants Tortunettes ?

Lors d’une petite promenade dans les rayons de la Fnac (pour ne pas la citer), toujours en quête de nouvelles idées pour ma Tortunette, et après inspection détaillée des rayons, je questionne la vendeuse : « Auriez-vous des livres sur le retard de développement ou les difficultés d’apprentissage ? – Heu, nous avons des livres sur la dyslexie, sur l’autisme… – Non, non, pas sur les troubles du comportement ou les DYS mais sur le retard psychomoteur ou sur le retard de langage, sur les enfants qui mettent un peu plus de temps que les autres, vous voyez ? » Ben non, bien que très aimable, elle ne voyait pas. Et pour cause, aucun livre sur le sujet ! Deux ou trois livres sur les troubles du spectre autistique, essentiellement des témoignages, un ou deux sur la dyslexie mais pour nous, parents de Tortunettes, nada ! En regardant plus attentivement le rayon, je m’aperçois qu’il y a une pleine étagère de livres sur les enfants précoces. Soit une trentaine de livres pour aider les parents dont l’enfant est précoce et aucun pour les parents de Tortunettes ! Attention, je ne nie pas qu’éduquer un enfant précoce nécessite un guide, voire plusieurs ! Mais cela m’amène tout de même quelques interrogations :

  • Y aurait-il beaucoup plus d’enfants en avance que d’enfants en retard en France ? (pour les plus matheux : la distribution du rythme de développement de l’enfant ne devrait-elle pas être une courbe de Gauss ?). Après vérification, il y a environ 2% d’enfants précoces… et 3% d’enfants présentant un retard psychomoteur.  Certes, il peut y avoir – ponctuellement – un surdiagnostic chez les uns (mon enfant n’écoute rien en classe mais je suis sûre que c’est parce-qu’il est précoce…) et un déni chez les autres.
  • Les parents d’enfants en retard seraient-ils moins en quête de lectures leur permettant de mieux comprendre les difficultés de leur enfant et la manière d’y faire face ? Soyons sérieux ! Les 9000 vues mensuelles sur ce modeste blog prouvent le contraire.
  • Les professionnels seraient-ils moins enclins à écrire sur le retard de développement ? Peut-être. Mais pour quelle raison ? Les retards seraient-ils de natures trop diverses ? Certes, mais les précoces sont également très différents les uns des autres. Les modes de prise en charge et d’accompagnement à la maison d’une Tortunette seraient-ils plus complexes que ceux d’un lièvre (ou zèbre, chacun son bestiaire) ? Ok, mais il y aurait d’autant plus matière à écrire un bouquin ?
  • Les acheteurs de la Fnac seraient-ils sectaires ? Ne choisissant que des livres pour les enfants surdoués ? Et bien non, à l’exception – notable – de quelques maisons d’édition très spécialisées (Editions de l’Hôpital Ste Justine, Editions Déclic), il y a très peu d’écrits accessibles aux parents sur le retard de développement…

Nous aux Tortunettes, on aimerait bien que la littérature sur nos enfants se développe un petit peu ! Aussi n’hésitez pas à faire suivre ce post à vos amis éditeurs ou professionnels de santé ayant la fibre littéraire ! Et si vous vous sentez l’âme d’un auteur, notre très modeste maison d’édition serait heureuse de se pencher sur vos récits de parents de Tortunettes !

 

 

6 réponses Pourquoi si peu de livres pour nous, parents d’enfants Tortunettes ?

  1. Les Tortunettes 14 octobre 2017 at 11 h 02 min #

    Merci pour la référence, je vais le commander !

  2. Callé 14 octobre 2017 at 0 h 37 min #

    Bonjour
    Maman d’une tortunette de 4 ans je vous lis depuis le début. J’ai trouvé un livre très intéressant sur la stimulation des enfants à besoins spéciaux.
    Je suis allée à une conférence de l’auteur et ai fait des séances avec ma fille. Je vous laisse dessous la description du livre si vous êtes tentée et suis joignable pour échanger sur mes impressions
    Bien cordialement
    Céline
    « LA MÉTHODE Anat Baniel vise à aider les enfants atteints de différents troubles (autisme, Asperger, paralysie cérébrale, TDAH, etc.) à aller au-delà du pronostic initial concernant leur développement physique et cérébral. Reconnue pour son efficacité, la méthode repose sur la maîtrise de neuf éléments dont le cerveau a besoin pour s’éveiller et pour développer son plein potentiel. »

  3. Letourneur 13 octobre 2017 at 10 h 59 min #

    Bonjour,
    Je serai prête pourquoi pas à vous faire part de mon expérience. Je suis comme vous, je n’ai pas trouvé d’association de parents qui ont un enfant avec retard du développement pour échanger sur nos différentes expériences. Je suis rédactrice, je pourrais peut-être apporter mon aide…
    À bientôt
    Cindy

    • Les Tortunettes 16 octobre 2017 at 16 h 14 min #

      Bonjour Cindy, merci de proposer votre aide ! Ce serait super d’avoir votre témoignage !

      • Anonyme 17 octobre 2017 at 10 h 26 min #

        Bonjour,
        OK, laissez-moi votre adresse mail, je vous enverrai un long témoignage !!
        Bonne journée

Laisser un commentaire