Top

Mon enfant ne prononce pas le « R » et le « V », dois-je m’inquiéter ?

La construction du langage passe par plusieurs étapes qui s’étalent souvent sur 5 années. Découvrez dans quel ordre, à quel âge et avec quels organes les enfants acquièrent les sons.

 [mis à jour le 29/03/16]

Les voyelles viennent d’abord et les consonnes sont de difficulté très variable

Les voyelles sont plus faciles à produire que les consonnes. Les premiers sons de l’enfant seront donc souvent ponctués de voyelles dites « ouvertes » : le /a/ ou le /é/. Le /o/ est un peu mois facile et le /i/ et le /u/ peuvent présenter des difficultés (ce sont des voyelles dites « fermées »).

Voici un tableau qui indique l’évolution par âge de l’acquisition des différents sons :

prononciation des sons pas âge

Le début de la ligne correspond à l’âge auquel 50% des enfants prononcent le son. La fin de la ligne correspond à l’âge auquel la grande majorité des enfants le prononcent. Des séances d’orthophonie seront souvent proposées lorsque l’ensemble des sons ne sont pas acquis avant 6 ans pour faciliter l’apprentissage de la lecture.

On voit que l’acquisition des sons d’étale sur plusieurs années. Certaines consonnes sont plus simples que d’autres. Si dans quasiment toutes les langues « papa » et « maman » ont une prononciation assez proche, ce n’est pas un hasard, c’est parce-que le /m/ et le /p/ sont simples à prononcer.

Le tableau ci-dessus est utile pour :

  • adapter nos attentes vis-à-vis de nos enfants : inutile d’attendre la production du /v/ si le /n/ est encore difficile…
  • calmer nos inquiétudes : beaucoup d’enfants ne prononcent pas le /r/ avant 6 ou 7 ans
  • adapter éventuellement le vocabulaire en employant des mots comportant des consonnes « faciles »

L’articulation des consonnes nécessite une motricité sophistiquée

Le tableau ci-dessous classe les consonnes en fonction de leur mode d’articulation :

traduction : /ŋ/ : camping ; /ɲ/ : agneau ; /ʃ/ : chat ; /ʒ/ : je

Le tableau montre bien l’étendue des possibilités !

Au niveau des organes de la bouche, les sons sont produits par la langue qui se positionne au contact des autres organes :
–  les lèvres (labial)
–  les dents (dental)
–  les alvéoles de dents, c’est-à-dire l’arrière des dents (alvéolaire)
–  le palais
–  le voile du palais, c’est-à-dire l’arrière du palais (vélaire)
– la luette (uvulaire)
– la glotte (glottal)

En ligne, les termes désignent le mode de passage de l’air lors de la prononciation des sons. Ainsi les consonnes occlusives ne laissent pas passer d’air. Les spirantes laissent passer un petit peu d’air et les fricatives un peu plus. Les Latérales font passer l’air sur les côtés.

Le tableau ci-dessus me semble utile pour :
> comprendre la diversité des modalités d’articulation et la difficulté associée
> identifier les points de difficulté éventuelle de l’enfant (en prenant en compte son âge…) et la rééducation associée. Par exemple si les consonnes fricatives, spirantes et latérales posent problème, un travail sur le souffle pourrait être utile.

Pour en savoir plus :

> l’article Wikipédia sur les phonèmes
> une description du mode d’articulation consonne par consonne 

,

Une réponse à Mon enfant ne prononce pas le « R » et le « V », dois-je m’inquiéter ?

  1. Les Tortunettes Admin 27 août 2015 at 12 h 39 min #

    Un grand merci à Émilie pour sa relecture avisée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.